SENEGAL: L’État débloque 3 milliards de Fcfa pour la fête de la Tabaski

Saint-Louis, 19 juil. (APS) - Sept mille moutons sont disponibles dans les foirails et marchés de la région de Saint-Louis, a indiqué samedi le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobène Kâ.

  L’année dernière, à la même date, seules 6.000 têtes de moutons étaient enregistrées dans la région, a-t-il rappelé, à l’issue d’une visite dans les départements de Podor, de Dagana et de Saint-Louis.   Il a déclaré avoir remarqué que partout où il est passé, toutes les dispositions sont prises pour ‘’une bonne opération de Tabaski 2020’’. 

  Selon lui, au niveau des frontières de la Mauritanie et du Mali, les gendarmes et les policiers sont engagés comme de ‘’véritables patriotes et travaillent au service de leur nation’’.

  Le ministre de l’Elevage a par ailleurs lancé un appel à l’endroit des consommateurs sénégalais, leur demandant de se procurer leurs moutons à temps, de façon à éviter les rassemblements qui sont une source …

Lire la suite
  • 0

Le ministre de l’élevage sera en visite à Podor et Dagana ce samedi

Saint-Louis, 16 juil (APS) - Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobène Kâ, va effectuer samedi une visite dans le département de Podor, ainsi qu’à Rosso Sénégal, dans le département de Dagana (nord), annonce un communiqué reçu à l’APS.

La visite s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures prises par le président de la République pour un approvisionnement correct du pays en moutons, pour la fête de Tabaski prévue fin juillet.

Dans le département de Podor, M. Kâ se rendra au foirail de Médina Diathbé, dans l’arrondissement de Cas-Cas.  Il ira également au poste-frontière de Rosso, dans le département de Dagana, où il rencontrera les services de sécurité, des douanes et de l’élevage. Pour boucler cette tournée dans le nord du pays, Samba Ndiobène Kâ visitera le point de vente de moutons de Marmyal, dans la ville de Saint-Louis.

Lire la suite
  • 0

SÉNÉGAL: De l’aliment de bétail aux éléveurs touchés par le Covid-19

Dolly (Linguère), 18 mai (APS) – L’aliment de bétail destiné aux éleveurs touchés par les effets du nouveau coronavirus devra parvenir à ses "vrais destinataires’’ et "jusqu’aux points les plus reculés’’ du pays, a affirmé, dimanche à Dolly, le président de l’union nationale des organisations des éleveurs (UNOES), Harouna Galo Bâ‘’Il faut que cette aide en aliment de bétail destinée aux éleveurs arrive aux vrais destinataires et jusqu’aux points les plus reculés du territoire national’’, a-t-il indiqué.

Il s’exprimait lors d’une visite du ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobène Kâ, venu s’enquérir de l’état d’avancement des opérations de distribution de l’aliment de bétail destiné aux éleveurs impactés par le Covdi-19.

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales a récemment procédé au lancement des opérations de mise en place de cette aide au niveau des commissions départementales chargées de sa réception et de sa d…

Lire la suite
  • 0

Samba Ndiobene Ka dit NON à des tests à Grande Echelle sur les sols du Ranch de Dolly

Dolly (Linguère), 18 mai (APS) – Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Samba Ndiobène Kâ, a révélé dimanche avoir empêché une organisation non gouvernementale américaine (ONG) d’effectuer des tests de restauration des sols et d’amélioration des espaces végétaux du ranch de Dolly (nord).

  ‘’J’ai trouvé sur ma table un projet […] de restauration des sols et d’amélioration des espaces végétaux au niveau du ranch de Dolly. Je ne suis pas contre ce projet, mais je suis contre son approche’’, a-t-il déclaré au terme d’une visite à Sagatta et Dolly, dans le département de Linguère, pour s’enquérir du niveau d’avancement de la distribution de l’aliment de bétail aux éleveurs affectés par les conséquences de la pandémie de Covid-19.

 Dans le cadre de la riposte au Covid-19, le gouvernement sénégalais a octroyé aux éleveurs trois milliards de francs CFA destinés à l’achat d’aliment de bétail, pour la ‘’sauvegarde du bétail’’.&nb…

Lire la suite
  • 0

Du Coronavirus chez le lapin au Sénégal ?

Dakar, 22 avr (APS) – Le ministère de l’Élevage et des Productions animales déclare avoir été mis au courant de suspicions faisant état de l’apparition, depuis le 20 mars, de 30 foyers de la maladie hémorragique du lapin à Dakar, Pikine et Thiès.

  ‘’Des suspicions de foyers de la maladie hémorragique du lapin ont été rapportées dans les départements de Dakar, Pikine et Thiès, depuis le 30 mars 2020. A la date du 21 avril 2020, au total, 30 foyers ont été rapportées. Les autres régions n’ont pas encore rapportés de cas’’, indique la même source.  

Le ministère de l’Élevage relève que sur un effectif de 562 lapins, 521 ont été infectés, dont 401 ont succombé à la maladie. Les taux de morbidité et de mortalité sont respectivement de 92,70% et 71,35%, précise-t-il.

  ‘’En effet, la maladie hémorragique du lapin, causée par un calicivirus, est très contagieuse et mor…

Lire la suite
  • 0

Coronavirus Covid-19 : conseils pour nos amis les animaux de compagnie

Selon un avis de l'Anses publié le 11 mars 2020 : "il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d'élevage jouent un rôle dans la propagation du virus SARS-CoV-2. Elle souligne qu'une éventuelle transmission par un aliment implique nécessairement la contamination de cet aliment par un malade ou une personne infectée par le virus, lors de sa manipulation ou de la préparation du repas."C'est pourquoi, "l'Agence rappelle que la cuisson et les bonnes pratiques d'hygiène, lors de la manipulation et la préparation des denrées alimentaires, préviennent efficacement la contamination des aliments par le virus SARS-CoV-2".

De plus, les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), du centre de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (Centers for Disease Control and Prevention) ont confirmé que les chats et les chiens ne courent aucun risque de contracter le COVID-19. Il n'y a donc aucune raison d'abandonner son animal pendan…

Lire la suite
  • 0

RÉDUCTION DE LA FACTURE CÉRÉALIÈRE : L’ISRA HOMOLOGUE HUIT NOUVELLES VARIÉTÉS DE BLÉ

De l’envoyé spécial de l’APS : Mohamed Tidiane NdiayeParis, 24 Fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) a homologué huit nouvelles variétés de blé dans le but de contribuer à la réduction de la facture des importations céréalières du Sénégal, a révélé lundi à Paris, son directeur scientifique, El Hadji Traoré. "Nous venons de faire homologuer huit nouvelles variétés adaptées aux différentes zones agro écologiques. Quatre de blé dur pour la production de patte alimentaire et quatre autres variétés de blé tendre pour la panification", a souligné Dr Traoré. Le maître de recherches à l’ISRA intervenait au Salon international agricole de Paris (SIA) dans le cadre d’une journée dédiée par la délégation sénégalaise aux mécanismes de conseils, d’appui, d’encadrement et de recherches des filières de l’agriculture et de l’élevage. "Si ces variétés culturales sont adoptées au Sénégal, cela permettra sensiblement de réduire la facture fin…

Lire la suite
  • 0

Vers une interprofession Nationale des acteurs de L’Anacarde

Fatick, 2 jan (APS) - Une interprofession nationale des acteurs de la filière anacarde sera prochainement mise en place pour la valorisation du potentiel du secteur, a-t-on appris du coordonnateur du Programme de développement intégré de Fatick, Mountaga Diallo.

"Cette interprofession nationale des acteurs de la filière anacarde va prochainement, en rapport avec le ministère de tutelle, voir le jour pour qu’on puisse davantage valoriser le potentiel du secteur", a dit M. Diallo. Il s’entretenait avec des journalistes, mercredi, lors d’une rencontre portant sur l’installation des membres du bureau du collège des acteurs transformateurs de la filière.

 "Avant l’installation de ce collège des transformateurs, nousavons mis en place le maillon du collège des producteurs constitué d’un bureau de 9 membres, avec une assemblée de 27 délégués qui viennent des trois zones de production d’anacardedu Sénégal", a-t-il expliqué. Il a cité le …

Lire la suite
  • 0

L’huile de neem: L’efficace pesticide bio de nos ancêtres.

Quelle est cette plante que l’on trouve partout au SENEGAL et qui est malheureusement méconnue ?

Huile de neem au SENEGAL

L’huile de neem est utilisé comme insecticide. On l’utilise pour chasser les moustiques en le pulvérisant sur les cultures. Il est utilisé sur toutes sortes de cultures

Comment se passe l’émification ?

Il faut que cela ne se fasse pas comme pour les produits chimiques. Il y a tout un processus à suivre sinon cela ne donnera pas les résultats escomptés.

Pour le réussir , Cherchez un récipient ou vous allez verser deux litres d’eau et le mélanger avec 3 verres de Thé de Huile de Neem c’est a dire 125 ml

Après vous prenez un 1/2 sachet d’oMo comme Madar, Noura ou Ariel (Détergent en Poudre) que les commerçants vendent presque dans toutes les boutiques du Sénégal à 100 Frs. Vous ne ressentirez aucune difficulté pour l’avoir. Vous le versez sur une tasse de petit déjeuner puis vous l’agitez durant 15 s…

Lire la suite
  • 1

Matam : mise en place sans difficulté des semences et des intrants

Matam, 8 juil (KeurMalayi) - La mise en place des semences et des intrants s’effectue de manière normale dans la région de Matam, a assuré le directeur régional du développement rural (DRDR), Abdoulaye Camara.

    Il en a donné l’assurance à l’occasion d’une visite d’une délégation du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et d’opérateurs privés stockeurs venus évaluer le déroulement de la campagne agricole et identifier les contraintes rencontrées. Il s’agit après de "rendre compte à l’autorité afin que les mesures nécessaires soient prises pour que la campagne agricole puisse se dérouler dans les meilleures conditions".

  Devant les membres de la mission, le DRDR s’est montré rassurant. "Pour cette première mission, il s’agit principalement d’évaluer le niveau de mise en place des intrants et du matériel agricole. Et globalement au niveau de Matam, on n’a pas de souci à ce niveau parce que pour les semences,…

Lire la suite
  • 0